Petit mot

Mon blog se nourrit de vos commentaires, alors n'hésitez pas, et commentez !
Je serais ravie de partager avec vous.
Et puis, si l'envie vous en dit, rejoignez le cercle des abonnés, c'est sur votre droite.
Merci à tous. ♡

vendredi 20 octobre 2017

Pardon - Erika Boyer


Éditeur : Auto-édité
Parution : 2016
Pages : 244
Genre : Contemporain, romance
J'achète : Broché 14,90€ (ici)



Je pose ça ici. Cela vient du roman, et je trouve que c'est une très bonne idée de l'avoir mis, car beaucoup ne le savent pas.


Synopsis :

Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d'une plus grande ouverture d'esprit qu'avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l'inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n'est-il pas envisageable d'accepter l'inacceptable ?

Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa soeur plutôt que de potentiellement l'entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.

« Je ne veux pas tourner la page. J'aime ce livre dont nous sommes les héros. »


Ma chronique :

On a toujours très peu d'occasions de lire des romans de ce genre, qui osent parler de sujets tabous. Personnellement, ce n'est pas quelque chose qui me gêne, je suis très ouverte d'esprit. C'est pourquoi, quand j'en ai eu l'opportunité, je l'ai savouré !

D'autant plus que, soit dit en passant, « Pardon » est le premier roman d'Erikachoix très osé donc, d'aborder un sujet si difficile pour un premier écrit !


On entend beaucoup parler d'hommes ou de femmes qui prétendent ne pas être nés dans le bon corps, parce qu'ils ne se sentent pas à l'aise avec leur sexe.
Pourquoi n'aurait-on pas le droit de penser être né dans le mauvais corps quand on tombe amoureux de sa propre soeur ?

Ce sera le cas de Will. Will qui a toujours été si admiratif de sa soeur, dès lors qu'elle est sortie du ventre de leur mère, et qui n'a jamais cessé de lui porter un amour inconditionnel. Amour grandissant de jour en jour, jusqu'à en devenir un amour qui ne devrait pas avoir lieu.

C'est pour cela qu'il va décider de partir, loin de cet amour inadmissible, s'il devait être révélé aux yeux de tous. Mais Will arrivera t-il à l'oublier ? D'autant que Sarah n'est pas prête, de son côté, à le laisser mener une vie paisible...


Au fur et à mesure, et d'autant plus quand Sarah arrive sur Bordeaux et s'installe chez Will, mis à part le rappel constant de Will qu'elle est bel et bien sa soeur, on arrive parfaitement à oublier qu'ils partagent le même sang. Leur relation parait tellement naturelle et est si belle qu'elle parvient à nous faire tout oublier.

Même nos personnages secondaires (du moins, David et Kelia) finissent par trouver cela « normal ».

Au delà du mot inceste, on assiste à une romance plus qu'adorable entre deux êtres profondément amoureux l'un de l'autre.


En parallèle, j'ai beaucoup aimé l'histoire du meilleur ami de Will, David (dont je ne peux évidemment pas vous parler au risque de vous spoiler !). Il est mon petit coup de coeur de l'histoire, lui et sa tendre Johanna.

En revanche, j'ai trouvé un peu dommage que la mère soit si peu présente, même si je crois comprendre que c'est pour appuyer le fait que Will ne lui parle que très peu, et qu'il ne pense jamais à lui demander de ses nouvelles - sur ce coup là d'ailleurs, Will, je t'ai détesté ! On ne laisse pas sa famille de côté, et encore moins sa mère, surtout quand on la sent si mal ! -.

Au final, j'ai tout de même trouvé la mère attachante, bien que l'on n'en parle jamais, simplement dans sa façon d'être et de penser. Les quelques paroles qu'elle prononce sont d'une justesse incroyable, et j'ai trouvé cela très touchant. J'aurais aimé en savoir plus sur elle !


Une chose, certainement futile, mais qui m'a énormément plu, sont les citations en début de chaque chapitre (dont je vous mets celles qui m'ont fait fondre juste en dessous !). Elles sont le reflet des pensées de nos deux personnages principaux, sont extrêmement jolies et bien écrites. Que vous faut-il de plus ?!

« Parle-moi tendrement, hurle-moi ton désaccord, murmure-moi tes sentiments, mais s'il te plaît, ne m'offre jamais le silence. J'aime bien trop ta voix pour ça. »

« Brise mon cœur si ça te plaît, cela ne m'empêchera pas de t'aimer. Je me fiche de ne pas être ta première fois si je peux être ta dernière. »

« Tu es la personne qui me fait le plus pleurer, mais tu es aussi celle qui fait naître le plus de sourires sur mon visage. Tu es l'être à l'origine de mes plus beaux éclats de rire, des émotions les plus intenses et de la passion ardente qui brûle en moi. »


J'ai aimé que l'auteure nous montre le regard de chacun sur le sujet. Ce qui fait que nous avons un panel de critiques, quelles soient positives, négatives ou même neutres. J'ai notamment particulièrement apprécié que l'auteure intègre l'opinion d'autres religions, comme celle de la famille adoptive de Will, qui est une religion qui n'accepte en aucune façon ce genre de relation, bien que l'on voit qu'Ismet, le petit de cette famille, n'est pas du même avis que son père. La jeunesse a l'esprit plus ouvert !


Et parce qu'il faut bien un point qui ne soit pas positif (et là, je cherche la petite bête), je dirais qu'au début, les dates présentes m'ont faites extrêmement peur. Mais il faut nuancer, puisqu'en fait, ce point n'est pas réellement négatif, vu que l'on s'y retrouve très bien, du moment que l'on entre dans l'histoire. J'ai eu peur pour rien...


J'aurais encore tellement de choses à vous raconter sur ce roman, mais je ne le ferais pas, au risque de me répéter et de m'emmêler les pinceaux ! Et puis sinon, je n'en finirais jamais.

Je conclurais en disant que je suis sur le cul (pardon pour les vulgarités...) et même un peu jalouse de tant de talents pour un premier roman, surtout avec un sujet si audacieux ! Ça a l'air si simple d'écrire quand on lit Erika.

P.S. : Au passage, la couverture est sublime, et on en comprend toute la signification à la fin du roman. Si ça ce n'est pas une raison de plus pour vous plonger dedans, je ne sais pas ce qu'il vous faut !


© Solène

★★★★★


Je vous laisse avec le synopsis du prochain roman d'Erika, qui sortira le 22 novembre prochain, et dont la couverture est à tomber par terre... dans une bibliothèque, je ne vous explique même pas !


Synopsis : 

Alejandro n'a eu d'autre choix que de suivre ses parents qui ont décidé de quitter l'Espagne pour s'installer en France. Taciturne et introverti, il a peur de ne pas réussir à trouver sa place dans ce nouvel environnement et s'inquiète que ses différences l'empêchent de se faire des amis.

Mais ses craintes se meurent lorsqu'il rencontre son voisin, Hugo. Jovial et chaleureux, ce dernier aime l'accent hispanique du garçon d'en face, tout autant que son prénom et ses étonnants cheveux longs. Alors, aussi vite que le permet l'innocence de leur jeune âge, les deux enfants se lient d'amitié.

Sous le ciel de la Ville d'Hiver, Alejandro et Hugo deviendront des hommes. Ils découvriront l'amitié et l'amour, et embrasseront la vie pour en comprendre le véritable sens.

6 commentaires:

  1. Un livre que j'ai adoré et j'ai trouvé qu'Erika savait trouvé les bons mots pour représenter cette situation plus que difficile... À la fin du roman j'ai une autre regard sur ce type de relation et les peu d'appréhension que j'avais sont tombée.
    Comme tu dis, pour un premier roman c'est juste fabuleux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! C'est rare de ne pas aller dans le "trop" quand on aborde des sujets aussi sensibles.
      Surtout que dans l'ensemble, les premiers romans sont toujours plus faibles et moins bien travaillés que les suivants, mais pas ici ! C'est un magnifique premier roman

      Supprimer
  2. Quand j'ai lu ta chronique ce matin, j'étais super heureuse, je pense que tu l'as vu sur Twitter haha ! Mais j'étais aussi frustrée de ne pas avoir le temps de te laisser un commentaire... Du coup, me voilà enfin pour te remercier d'avoir lu 'Pardon' et d'en avoir si joliment parlé ♡ Je suis tellement contente que tu aies apprécié cette histoire.

    "On entend beaucoup parler d'hommes ou de femmes qui prétendent ne pas être nés dans le bon corps, parce qu'ils ne se sentent pas à l'aise avec leur sexe.
    Pourquoi n'aurait-on pas le droit de penser être né dans le mauvais corps quand on tombe amoureux de sa propre soeur ?"

    Quand j'ai lu cette partie je me suis dit "OUI ! OUI ! C'EST ÇA !", c'était exactement ce que j'avais en tête, ma pensée exacte au sujet d'un frère et une soeur qui s'aiment et du coup ça m'a rendue euphorique de voir que quelqu'un pensait comme moi.

    Concernant la mère, je l'ai malheureusement oubliée au profit de ses enfants. En fait, j'étais tellement dans la tête de Will et lui n'avait que Sarah dans ses pensées que, comme lui, j'en ai oublié tout le reste. Désolée T.T C'est le risque quand on écrit sans faire de plan. C'était mon premier roman, j'ai un peu fait du "freestyle" haha

    Tu mentionnes les citations en début de chapitres et du coup, je me suis demandée si tu avais deviné leur provenance ?
    SPOILER SPOILER SPOILER
    (Au cas où quelqu'un lirait mon commentaire xD) Il s'agit de phrases que Sarah a écrites dans son journal intime. On le comprend avec l'épilogue mais c'est tellement subtil que je ne suis pas sûre que tout le monde l'ait réalisé, j'aurais peut-être dû être plus claire haha.

    Mon commentaire n'a ni queue ni tête, pardon... C'est juste que ta chronique m'a vraiment parlé et j'ai envie de répondre à tout mais l'objectif n'est pas de faire un commentaire plus long que la chronique OTL Du coup je vais me contenter de te remercier encore une fois et j'espère sincèrement que 'Sous le même ciel' te plaira. J'ai hâte que tu le lises pour savoir ce que tu en penses **

    Aussi, est-ce que je peux t'embêter un peu et te demander de mettre ton avis sur Amazon, s'il te plaît ? https://www.amazon.fr/Pardon-Erika-Boyer/dp/1520879326/ Si tu n'as pas le temps, ce n'est pas grave ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très heureuse que ma chronique te plaise, parce que j'y ai passé du temps, pour essayer de trouver les mots justes, et de ne pas oublier des choses (même si maintenant que j'y repense, il en manque des tas xD).

      J'ai eu beaucoup de mal à formuler cette pensée, alors je suis contente qu'elle ne soit pas passé inaperçue ! C'est ce qui m'a traversé l'esprit à chaque fois que je lisais, alors je me suis dit, il faut que j'en parle, tant pis s'ils ne me comprennent pas ! :')

      Mais finalement, comme je disais au sujet de la mère, ça reflète justement bien l'esprit de Will, et vu que l'on est sans cesse dans sa tête, c'est légitime qu'elle n'apparaisse que très peu ! :o C'est juste qu'elle m'a beaucoup plu, du coup, je suis frustrée xD

      Pour les citations, sans te mentir, je n'y avais pas vraiment réfléchi... x) Mais maintenant que tu le dis, ça semble tellement logique !

      C'est plutôt moi qui devrait te remercier encore ! À vrai dire, "Sous le même ciel" est vraiment très joli, du coup, j'aimerais beaucoup l'avoir dans ma bibliothèque... alors j'attendrais de pouvoir financièrement me le procurer !

      J'ai posté ma chronique sur amazon, je sais que ça compte beaucoup pour les auteurs auto-édités, alors quand je peux, je fais :3

      Merci encore ♡

      Supprimer
    2. Ta chronique est super ♡

      Pour la mère, si j'ai l'occasion j'en parlerai dans une petite histoire. J'espère réussir à en écrire une par an, à chaque anniversaire de 'Pardon', et présenter ainsi un peu mieux les personnages secondaires !

      Haha si tu étais à fond dans l'histoire c'est normal que tu aies manqué ça, c'était vraiment discret comme "révélation".

      Il ne sort que dans un mois, ça laisse déjà un peu de temps mais sinon, peut-être que tu peux le mettre dans ta liste de Noël ? (Ma propre liste de Noël est à rallonge tant je veux de choses xD)

      Merci beaucoup d'avoir posté sur Amazon et merci encore pour cette chronique, vraiment ♡

      Supprimer
    3. C'est une excellente idée ! J'ai vraiment hâte de découvrir celle sur David et Johanna en tout cas :D

      J'essaierai, mais elle est déjà tellement longue... je ne pense pas que le père noël m'apportera tout ce dont je rêve malheureusement xD

      Merci à toi ♡

      Supprimer